La vie locale
Connaître VERTEUIL
Actualités en ligne
Nous écrire

Pourquoi les avoirs dénommées ainsi ?

Rue de l'Aumônerie :
C'est un nom ancien, qui apparaît sur un plan de la commune datant de 1814.
Cette rue servait d'accès au quartier de l'Aumônerie.

Rue de la Fontaine :
Dans cette rue, il y avait une fontaine avec un lavoir sur un cours d'eau dénommé Le Réveillon.
Elle a été détruite lors de l'agrandissement de la scierie.

Rue de l'Oumelet :
Cette rue a reprise le nom du quartier de l'Oumelet. En vieux patois, cela veut dire lieu où il y a des ormeaux.

Avenue du Maine :
Dénomination donnée par les services du cadastre lors de la construction du lotissement

Impasse du Gué :
Autrefois, au bout de ce chemin, il y avait un passage pour traverser la Charente pour rejoindre la chaussée ou le pré du Maine.

Avenue de la Rochefoucauld :
Nom d'un célèbre écrivain auteur des maximes morales, de son vrai nom François Duc de La Rochefoucauld.

Rue des Tuileries
Il y avait des fabriques de tuiles qui alimentaient la commune. (les vestiges d'une villa gallo-romaine ont été repérés sur ce site)

Rue du Docteur Deux Desprès :
C'est le nom du premier Maire de la commune

Impasse des Tanneurs :
Elle doit son nom aux différentes tanneries installées dans cette impasse auprès du moulin qui était une Mégisserie.

Rue du Temple :
Il y avait dans cette rue un temple. Il existe encore des vestiges.

Rampe Abbé Chevalier :
L'Abbé Chevalier est le seul écrivain à avoir écrit deux livres sur Verteuil.

Place du Temple :
C'est là où se trouvait le temple. Depuis elle est plus connue sous le terme "Champ de Foire", car dès la révolution, elle servait lors des foires aux bestiaux.

Ruelle du Prieuré :
La maison "Gai Logis" servait de prieuré.

Rue Saint Médard :
Elle rappelle le nom de l'Eglise

Rue Sainte Agathe :
C'est tout simplement le nom du quartier qui a été repris pour nommer cette artère

Rue des Bouviers :
Les troupeaux empruntaient ce chemin pour aller s'abreuver au bord de la Charente

Rue d'Emprade :
Elle menait à la prairie d'Emprade. Cette rue était empruntée par le troupeaux mis à la vaine pature

Impasse du Bocq :
En patois "la rue des sabots". On ne pouvait l'emprunter que chaussé de sabots car cette voie était boueuse.

Impasse du Safran :
Sous Louis XIV, Verteuil cultivait des épices dont le safran. La commune était une place importante de la vente du safran.

Impasse des Huguenots :
C'est le chemin qui amenait les huguenots au temple. Elle débouchait juste au-dessus du toit du temple.

Rue des Dolmens :
Si vous prenez cette rue, elle vous amènera au lieudit "Mon Plaisir" sur la commune de Chenon où il y a de magnifiques dolmens.

Place des Acacias :
Elle porte ce nom car quelques arbres qui l'ornent sont des acacias. Mais, elle pourrait s'appeler place Cernunnos, nom du dieu gaulois découvert lors des fouilles de la station d'épuration.

Impasse des sablières :
Ce chemin est devenu une impasse lors de la construction de la voie de chemin de fer. Il permettait de rejoindre les sites d'exploitation des sablières.

Rue de Bellevue :
Venez vous y promenez, vous comprendrez!

Place Grande Ouche
Nom du lieudit sur lequel le lotissement a été construit.

Chemin des Dames :
Il s'est toujours appelé ainsi. Ce que l'on sait, c'est que l'escalier a été construit avant que les rues ne soient goudronnées. Au départ, ce chemin permettait à ces dames de monter au cimetière sans trop salir le bas des robes dans la rue du Temple, car celle-ci était utilisée par les éleveurs.

Ruelle du Sénéchal
Le rôle du Sénéchal était d'encaisser l'octroi lors de l'entrée sur la commune. Le passage supérieur lui permettait de rentrer chez lui avec l'argent récolté.

Rue des Halles
Les halles était installées sur la place de la mairie. Elles ont été démolies  car elles gênaient la circulation dans la deuxième partie du 18ème siècle. Sur l'emplacement la salle des fêtes et l'école ont été construites.

Rue du Château
Cette rue longe le parc et coupe l'allée d'accès du château.

Rue des Douves
Cette rue suit le mur d'enceinte du château. Elle recouvre les anciennes douves

Allée du Moulin
Elle était utilisée par les jardiniers du château pour aller chercher l'eau nécessaire à l'arrosage.

Place de la Mairie
Nom en rapport avec la mairie installée à cet endroit

Rue de la Perche
Aucune explication! Elle s'est toujours appelée ainsi.

Rue Louis Chrétien
Elle porte le nom du pionner de l'électrification de la commune.

Rue des Groies
"Groies" désigne de la pierraille. Celle-ci est omniprésente dans le quartier. Les "Groies" s'appelent de nos jours des platins.

Rue Honoré de Balzac
Cet écrivain a fait naître, dans son roman le Père Goriot, le Comte de Rastignac au château de Verteuil.

Rue de la Tremblaie
Elle porte le nom de la forêt. Elle mène à l'allée d'accès à cette forêt.

La rue du Baril
Au IXème siècle, le mot "Baril" était employé pour définir un sommet, une extrémité. Si nous empruntons cette rue, nous apercevons très vite qu'elle grimpe rapidement jusqu'à l'ancienne ligne de chemin de fer.





Retranscription du Journal La Passerelle, numéros 1 à 5.

 



Date de création : 24/02/2015 . 16:08
Catégorie : Connaître VERTEUIL - Histoire et histoires du village
Page lue 4765 fois
Précédent  

Choix de la langue
Agenda
Recherche
Recherche
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Mentions légales

Ce site est hébergé par :
Ikoula
175/177 rue d'aguesseau, 92100 Boulogne-Billancourt
Contact : 01 84 01 02 50 ou par mail à ikoula@ikoula.com